Conférence de presse sur l'annonce de Luc Fortin concernant le budget du CALQ

21 juin 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
 

 


Le CQT réitère la demande d’un investissement immédiat
de 40 M$ en faveur du CALQ
 
 
Le Conseil québécois du théâtre (CQT) prend acte de la décision du ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, d’octroyer immédiatement la somme de 4 M$ au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Ces 4 M$ de crédits dégagés par le ministère de la Culture ne constituent pas une réponse à la hauteur de la fragilité du secteur des arts et des lettres.
 
Alors que le milieu artistique fait état d’un besoin urgent de 40 M$ pour être soutenu pleinement dans ses activités, cette décision ministérielle témoigne d’une mécompréhension profonde de la réalité vécue par la pratique artistique professionnelle au Québec. « Le sort des artistes et des organismes culturels québécois laisse manifestement indifférent le ministre de la Culture et le gouvernement auquel il appartient. Cela fait quinze ans que le milieu attend un investissement majeur dans les programmes du CALQ dédiés à la création, la production et la diffusion. Ces 4 M$ octroyés aux artistes et aux organismes sur l’ensemble du territoire québécois ne sont qu’une basse manœuvre politicienne destinée à gagner du temps à l’approche des élections  », déclarent Brigitte Haentjens et David Lavoie, coprésidents du CQT.
 
En plus de ces 4 M$, 3,3 M$ initialement prévus pour la création à destination du jeune public viendront consolider les programmes « Soutien à la mission » et « Soutien à la programmation spécifique ». Ce faisant, le gouvernement trahit la confiance de tout un milieu en revenant sur sa promesse inscrite dans le budget 2016-2017 d’affecter 5 M$ pendant 5 ans à un secteur qui chaque jour se voue à l’éducation artistique des jeunes Québécois.
 
Depuis plusieurs mois, le milieu des arts et des lettres se mobilise pour obtenir du gouvernement un investissement de 40 M$, lequel permettrait de créer les conditions d’une relance de la pratique artistique professionnelle et de viser une meilleure accessibilité de l’offre culturelle. Des milliers de citoyens, artistes et travailleurs culturels ont exprimé, à travers le rassemblement du 24 avril et la pétition du 17 mai, leur souhait de voir enfin le CALQ disposer des moyens nécessaires pour remplir dignement sa mission. La précarité toujours plus grande des artistes et des organismes culturels exige la mise en place de mesures exceptionnelles pour favoriser le rattrapage économique de tout un secteur.
 
Le CQT appelle à la poursuite des actions afin d’obtenir du gouvernement le rééquilibrage de 40 M$ du budget du CALQ. À l’heure qu’il est, nous attendons toujours la confirmation d’une rencontre avec le ministre Luc Fortin. Nous redoublerons d’efforts pour que les engagements pris par le gouvernement devant l’Assemblée, le 26 avril dernier, débouchent sur de réels progrès, c’est-à-dire l’amélioration des conditions de vie professionnelle des artistes et de la santé financière des organismes.


Voir les allocutions des porte-paroles de la conférence de presse :
Denis Bernarddirecteur artistique et général du Théâtre La Licorne
Frédéric Duboismetteur en scène et directeur artistique de la section française de l’École nationale de théâtre du Canada
Martin Faucher, metteur en scène, dramaturge, directeur artistique et codirecteur général du Festival TransAmériques
Brigitte Haentjens, metteure en scène, directrice artistique de Sibyllines et du Théâtre français du Centre national des arts, coprésidente du CQT
Marie-Ève Huot, auteure, directrice artistique du Théâtre Ébouriffé et codirectrice artistique de la compagnie Le Carrousel
Olivier Kemeid, metteur en scène, directeur artistique et codirecteur général du Théâtre de Quat'Sous
Ginette Noiseux,
 directrice artistique et générale du Théâtre ESPACE GO